La protection de l’environnement déplore les « jardins de l’horreur »

 

Pierrailles au lieu de plantations

 

Dans les nouveaux quartier résidentiels, il est actuellement de mode  de faire réaliser par des paysagistes des jardins d’agrément couverts de pierrailles et où ne poussent que des herbes hautes ou autres résineux nains isolés. Les associations de protection de la nature exigent des municipalités que les organismes de régulation des constructions et de gestion des terrains constructibles interdisent de tels « Jardins de pierrailles ». La ville voisine de Heilbronn a déjà intégré cette règle dans le cahier des charges de construction de nouveaux lotissements. « Il faut assurer pour les surfaces non construites un environnement écologique de valeur, sur lequel les plantations auront un rôle prédominant. » Compte tenu de la disparition de nombreuses espèces d’insectes et, de ce fait, de la diminution du nombre d’oiseaux, il importe de favoriser la flore pour les insectes butineurs. Les associations critiquent également la plantation excessive de lauriers-cerises. Leurs feuilles et leurs baies sont toxiques et elles n’apportent rien aux insectes ou aux oiseaux et sont même dangereuses pour les enfants. Les associations critiquent d’autre part les municipalités qui fixent un cadre aux plantations dans les nouvelles cités, demandant d’y prévoir des plantes favorables aux insectes et aux oiseaux mais qui n’exercent pas leur devoir de contrôle. « La protection de l’environnement et des espèces ne doit pas rester de l’encre sur du papier.

D’après un article du BKZ

Photo du BKZ

Publicités
Publié dans Echos de Backnang | Tagué , | Laisser un commentaire

La montée du Burgberg de nouveau utilisable

Le Burgberg (le mont du château) est cet éperon rocheux qui se dresse près de la Murr et sur lequel sont bâtis la Collégiale et le château du chasse du Comte de Wurtemberg. Un sentier menait de la Collégiale vers la Murr et le parking de la Bleichwiese, il était emprunté comme raccourci entre la ville haute et le parking et les magasins de la rue d’Annonay. Au fil des années, ce chemin composé de marches inégales en bois, devint de plus en plus dangereux si bien que la municipalité en interdit l’utilisation. Il y a quelques mois, le Conseil Municipal avait discuté de la possibilité d’installer une passerelle métallique entre la Murr et la Collégiale, un projet appelé communément « l’échelle céleste ». En raison du coût excessif de cette structure (400.000 Euros), ce projet fut abandonné. Depuis le mois de juin, les équipes des services techniques de la ville ont consacré 190 heures de travail à la réfection des marches de l’ancien sentier. 80 marches en métal ont été ancrées au sol par des barres métalliques et 15 tonnes de caillasses ont été transportées en brouettes et ont comblé l’espace entre les marches et tassées, une technique qui vient des Alpes. Ces marches en métal remplacent les marches en bois qui avaient pourri au cours des années. L’ancienne rampe en bois disloquée a été démontée est sera remplacée par une main courante, sur certains passages. Les frais de matériaux se sont montés à 13.000 Euro et les services techniques de la ville ont assuré la main d’œuvre.  La ville souligne que l’utilisation de ce nouveau chemin demande une certaine condition physique et des chaussures appropriées. En hiver, ce chemin ne sera pas entretenu.

D’après un artile du BKZ

Photo du BKZ

 

Publié dans Echos de Backnang | Tagué , | Laisser un commentaire

Une « Ottabrata » 2018 très festive !

Ce week-end du 6 et octobre a eu lieu l’inauguration de la 33ème édition de l’Ottobrata de Barge, notre ville jumelle italienne, en présence de Piera Comba, maire de Barge, de nombreux élus de la région et des élus de la ville d’Annonay (Daniel Misery et Patrick Largeron), ainsi que des présidents des comités de jumelage français et italien, Patrick Charrier et Alberto Demarchi.

Comme à leur habitude, nos amis italiens ont chaleureusement accueilli la délégation française du comité de jumelage et des Gourmandises de l’Ardèche, les élèves du lycée Agrotechnologique et du lycée professionnel Marc Seguin.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une élève du lycée Agrotech et une autre du lycée Marc Séguin ont eu le privilège de tenir le ruban inaugural. L’atmosphère était festive ; les stands présentaient les spécialités de la campagne de Barge notamment les fruits, les fromages, le vin et le chocolat.

Les élèves du BTSA technicocommercial du lycée Agrotech ont présenté quelques produits emblématiques de la région d’Annonay : picodons, caillettes, miel et produits à base de châtaignes, qu’elles ont proposés à la vente. Le dimanche les vieux métiers animaient les rues du centre tandis que les étals se faisaient plus nombreux.

À noter aussi l’intervention musicale et déambulatoire des « Goliards de Bramefan », joueurs de cornemuse et tambour en costume du Moyen Âge, les prouesses sportives de Nathan Jacquemond, jeune champion d’envergure internationale, sur une slackline, et un concert de guitare spécial « jumelage » offert par le groupe virtuose Lia Trucco dont le répertoire a fait voyager fort agréablement à travers les siècles et les styles musicaux.

Le samedi, la délégation du comité de jumelage a été conviée à la visite du somptueux château royal de Racconigi, résidence d’été des rois d’Italie jusqu’à 1945, à 40 kms de Barge.

Une belle édition de l’Ottobrata qui célébrait le dynamisme économique de Barge ainsi que les liens d’amitié très forts entre la ville italienne et Annonay.

Publié dans Actualités, Barge | Laisser un commentaire

Nouveau succès de la « Régate de la Murr »

La Regate en pleine action

L’édition 2018 de la Régate, cette course de radeaux organisée par l’association des jeunes, le Jugendzentrum (Juze), de Backnang a été un succès complet. Cette année, ce sont 98 « rafiots » qui ont pris le départ de cette course de 5 kilomètres entre une « plage » d’Oppenweiler et le local du Juze à Backnang, derrière les immeubles des entreprises Riva et Tesat. Cette course est ouverte à tous, associations, groupes de jeunes, familles. La seule condition à remplir est que le « navire » doit être bricolé et piloté par le groupe impliqué. Tout ceci concourt à présenter des engins qui font la joie du public qui se demande d’ailleurs comment ces assemblages hétéroclites pourront tenir 5 kilomètres.

Pour tous les participants, cette course n’est pas faite pour gagner un prix quelconque mais pour y participer est tout simplement « s’éclater ». Une des difficultés du parcours est toujours le passage du barrage au niveau des nouveaux gradins de la Bleichwiese. C’est là que s’amassait le public pour bombarder la flotte de « bombes à eau » (ballons de baudruche remplis d’eau) et de jets de pistolets à eau. La sécurité des participants était assurée par le groupe de Backnang des Nageurs-Sauveteurs de la DRLG ainsi que la Protection Civile (THW). Des photos mémorables de cette course sont à voir sur le site du Journal de Backnang : www-bkz-online.de, à la rubrique « Fotos und Videos ».

D’après un article du BKZ

Photo du BKZ

Publié dans Echos de Backnang | Tagué , , | Laisser un commentaire

Feu vert des Monuments Historiques

L’intérieur de la Collégiale, la galerie supérieure doit disparaître

Le Doyen Braun et toute la communauté protestante de la paroisse de la Collégiale peuvent pousser un soupir de soulagement. L’administration des Monuments Historiques vient de donner son feu vert aux travaux de restauration et d’assainissement de ce monument qui est aussi un des symboles historiques de la ville de Backnang. Le calendrier des travaux a dû être reporté plusieurs fois suite aux exigences de la protection du patrimoine. Un dernier point de litige fut l’enlèvement prévu de la galerie supérieure. En effet le maître d’œuvre était de l’avis que cette deuxième galerie bouchait partiellement les fenêtres et ne laissait pas la lumière naturelle pénétrer dans l’édifice. D’autre part le règlement de protection en cas d’incendie interdisait l’utilisation de cette deuxième tribune qui ne présentait pas de voie de secours. Finalement le travail de persuasion a porté ses fruits et la galerie pourra être démontée… à condition de l’entreposer afin que des générations futures aient la possibilité de la remettre en place! Les travaux sont estimés à 3,5 Millions d’Euro. Il est vrai que cette estimation remonte à 2 ans et que les prix de la construction ont augmenté. Le Doyen Braun espère pouvoir rester dans ce cadre de financement bien que cet édifice de 900 ans puisse réserver des surprises de taille.

Les Backnangais ont prouvé leur attachement à leur Collégiale: Les dons récoltés auprès de la population se montent à 600.000 Euros. L’entreprise Kärcher, dont le siège se trouve dans la ville voisine de Winnenden, va nettoyer gratuitement toute la façade en pierre de l’édifice. Un groupe d’artisans bénévoles va s’occuper de la remise en état des bancs de l’église. Les coûts de cette restauration seront supportés entièrement par l’église protestante. Le Conseil Municipal de Backnang a accordé une subvention de 500.000 Euro pour la réalisation des travaux.

D’après un article du BKZ

Publié dans Echos de Backnang | Tagué , , | Laisser un commentaire

Sept jours pour un Backnang-Vanosc en vélo

Sept jours pour un Backnang-Vanosc en vélo

Au Jardin d’Annonay de Backnang, Cance Sport Handisport a pris le départ d’un rallye de 800 km, accompagné de membres du RSV Waldrems

Ils ont devant eux un trajet de 800km en vélo : Neuf membres du Cance Sport Handisport (CaSH) de Vanosc, près d’Annonay. Ils veulent faire ce trajet en une semaine. Le départ a été donné hier au Jardin d’Annonay à Backnang. Les cyclotouristes handicapés et valides seront accompagnés un bout de chemin par deux membres du Club de sport cycliste de Waldrems.

En cette matinée dominicale, les jeux du Jardin d’Annonay ne sont pas encore occupés par les enfants, le parc est pratiquement désert. Près du totem qui rappelle le cinquantenaire du jumelage, un groupe de personnes est rassemblé. La plupart en tenue de sport, des membres du Comité de Jumelage Annonay-Backnang et du club de sport cycliste de Waldrems entourent les sportifs amateurs qui se lancent dans un projet ambitieux : En sept jours, ils veulent rejoindre en vélo la commune de Vanosc, voisine de notre ville jumelle Annonay. Christophe Chazot et son « vélo couché » attire l’attention. Il est le Président du club Cance Sport Handisport, fondé en février 2009. Il est paraplégique. Au Directoire du Club, il est secondé par le vététiste Pascal Desmartin, valide, lui, mais qui ne participe pas à ce rallye. Chazot explique : « En terrain plat, je roule à environ 25 km/h. Dans les descentes je peux atteindre 50 à 60 km/h. » Son vélo est surmonté de plusieurs fanions orange et verts pour qu’il soit bien visible. Le français ajoute qu’il roule souvent tout seul. Il pratique ce sport depuis 10 ans et participe même à des championnats. Pour ces rallyes qu’ils nomment « Raid handy-valide », comme l’indique une affiche près de la ligne de départ, les membres de l’Association mobilisent des sponsors. La plupart sont des entreprises du bassin d’Annonay. Les cycles pour handicapés sont fabriqués spécialement et adaptés aux besoins du sportif. L’Association réunit des dons en argent destinés à des projets sociaux. L’argent récolté est offert à des enfants gravement malades en hospitalisation de longue durée. Les cyclotouristes français leur permettent ainsi de réaliser un de leur plus grand souhait. Günter Erb, membre du Club de sport cycliste de Waldrems, nous raconte que le Club de Vanosc a également financé un vélo couché pour un jeune paraplégique. Günter Erb et son épouse Waldtraud sont allés chercher les français de leur hôtel le soir de leur arrivée et les ont accueillis chez eux où ils ont passé la soirée ensemble. En choisissant pour ce rallye le trajet Backnang-Vanosc, le club a voulu établir un symbole de l’amitié franco-allemande. C’est ce qu’a indiqué Martin Schick, le Directeur du service Culture et Sport à la Mairie de Backnang, juste avant le départ après que les musiciens des « cuivres de la Tour » aient joué l’hymne européen du haut de l’ancien clocher de l’église St-Michel, et en poursuivant « notre jumelage intercommunal se remplit toujours de vie lorsque des rencontres et des contacts se réalisent comme ici dans le domaine du sport et je suis heureux que le club RSV de Waldrems se soit occupé de nos amis français et va les accompagner un bout de chemin. »

Une amitié qui unit les francais et les allemands

« Ce rallye est le symbole admirable d’une communauté consciente de personnes handicapées et valides. On peut faire beaucoup de choses lorsque l’on veut et ceci est un projet durable: Ce groupe effectue de tels rallyes depuis de nombreuses années et celui-ci ne sera pas le dernier. En cette année du centenaire de l’armistice de 1918, ce rallye entre une ville allemande et une ville française doit montrer combien un attachement amical entre les femmes et les hommes est important et vital pour nos peuples.

Schick reçoit en cadeau quelques bouteilles de vin puis il passe au signal du départ de ce rallye. Il utilise pour cela un claquoir en bois peints aux couleurs nationales françaises et allemandes. Les neufs français et les deux représentants du club de Waldrems, Helga et Klaus Becker sont déjà assez loin lorsque Martin Schick saute sur son vélo et les rattrape pour les guider à travers Backnang. La première étape a une longueur de 110 km. Chaque jour, des personnes différentes suivent dans les véhicules accompagnant afin de répartir la tâche entre tous les cyclistes. Le rallye les mènera à travers la Suisse vers la France et là, par la vallée du Rhône, vers l’Ardèche et Vanosc. Il n’y a aucun doute que les amateurs atteindront ce but sans difficultés. Chaque année, les membres du club Cance Sport Handisport parcourent un trajet différent. En 2013, ils roulèrent de l’embouchure de la Loire jusqu’à sa source et en 2015 de Barcelone à Vanosc.

Quand il est question de la longueur de tels rallyes, Dominique Wojylac n’a qu’un sourire: Il a déjà participé à trois rallyes, le plus long avait une longueur de 1200 km.

 

Traduction d’un article d’Ingrid Knack

Paru dans le Backnanger Kreiszeitung du 4 juin 2018

Publié dans Echos de Backnang | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

C’est parti pour le Raid Backnang Annonay Vanosc

Neuf membres de Cance Sport Handisport (CaSH) de Vanosc ont entrepris de rejoindre Vanosc au départ de Backnang, la ville jumelle allemande.
800 kilomètres qu’ils espèrent avaler en l’espace de sept jours.
Dimanche 3 mai, le départ était donné du Jardin d’Annonay à Backnang.
Retrouvez toutes les infos sur: https://www.bkz-online.de/node/1139224

Publié dans Actualités, Echos de Backnang, Uncategorized | Laisser un commentaire